Résidences privées pour aînés

L’AQDR rencontre la ministre Charbonneau

De gauche à droite : M. Pierre Michel Auger, député de Champlain, Mme Gilberte P. Faucher, présidente de l’AQDR des Chenaux, M. Daniel Brouillette, porte-parole des propriétaires de résidences, et la ministre Francine Charbonneau.

En mai dernier, à l’occasion d’une journée portes ouvertes dans les petites résidences privées pour personnes âgées de la MRC des Chenaux, l’Association québécoise de défense de droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR) des Chenaux avait organisé la tenue d’une rencontre entre les propriétaires de résidences et le député Pierre Michel Auger. Un échange qui portait sur les inquiétudes des propriétaires de petites résidences privées face aux exigences grandissantes en matière de certification.

Suite à cette rencontre, la présidente de l’AQDR, Gilberte P. Faucher, et le porte-parole des propriétaires de petites résidences du secteur, Daniel Brouillette, ont obtenu une rencontre avec la ministre de la Famille et ministre responsable des Aînés et de la Lutte contre l’intimidation, Francine Charbonneau, en compagnie du député de Champlain, afin de parler de la sécurité des aînés et de la réalité des petites résidences privées. Une rencontre qui a eu lieu le 28 août dernier.

« On voulait transmettre notre inquiétude. Le problème des gicleurs, toute la certification… Même avec une aide du gouvernement, il y a des résidences qui ne pourront pas arriver », explique Daniel Brouillette. On lève un drapeau, un drapeau rouge ». Le porte-parole des propriétaires a aussi fait valoir à la ministre l’importance économique des résidences pour la communauté.

Pour l’AQDR, la sécurité a plusieurs visages et il serait dommage de croire que cette mesure d’obliger l’installation coûteuse de gicleurs soit la seule solution pour toutes les résidences. Mme Faucher s’inquiète de ce que d’éventuelles fermetures de résidences obligent les gens à quitter leur communauté pour s’installer en ville.

La présidente est toutefois confiante que le message de l’organisme et des petites résidences ait été bien entendu par la ministre. « Elle est très accessible, très sensible et nous on a été très clairs ». L’AQDR des Chenaux restera donc en contact avec les élus pour s’assurer que la voix des personnes aînées de la MRC des Chenaux soit entendue et considérée.