Le sapin sous la neige blanche

Chronique famille - édition de décembre

Quel temps magique que la saison hivernale et celle des Fêtes! Malgré la pression financière qui me pèse depuis beaucoup trop d’années (et je sais que je ne suis pas seule dans cette situation), je trouve la vie belle! Parmi mes malchances innombrables, la vie me sourit!

Récemment, j’ai perdu ma roue – elle a quitté son poste en pleine conduite! Aucun autre bris sur ma voiture, ma vie est sauve. Je me suis même arrêtée devant une maison illuminée (bon, il était 22h30, il faisait noir et je n’ai pas de cellulaire). Ma roue s’est perdue sans heurter qui que ce soit, j’avais ma carte CAA et mon garagiste local m’a même prêtée une roue en attendant mes pneus d’hiver – faut quand même voir les bons côtés. Puis, c’est toujours une belle histoire à raconter!

Cette année, mes filles ont commencé à remettre leur liste de cadeaux. Elles connaissent notre situation financière et elles se contentent de si peu que ma plus jeune a demandé des bouchons d’oreille et l’autre une sortie en famille! J’ai vraiment des filles merveilleuses! Pour nous, ce temps est fait pour s’entourer des gens que nous aimons, jouer dans la neige, écrire aux lutins (qui se font un plaisir à me peindre la face la nuit) et surtout être ensemble. J’ai repris mon entraînement de l’hiver – le pelletage de neige et j’attends patiemment de me remettre à la course hivernale (je dois prendre le temps de me confectionner des accessoires de course adaptés).

Je vous souhaite en cette fin d’année 2014 et début 2015, de profiter de la vie et des merveilles qu’elle met sur votre chemin. Je vous souhaite de vous surpasser, de vaincre une de vos peurs, d’aimer plus, de sourire plus, de vous connecter aux vraies choses, de voyager, de rire et surtout, je vous souhaite tout ce que vous désirez en quantité suffisante! Parfois, avec peu, on peut faire de grandes choses et être heureux! Dans le fond, je vous souhaite toutes ces choses et à vrai dire, je me les souhaite aussi! Joyeux Noël et Bonne année!

 

Par Anne-Marie Grondin

 

N.B. Prendre note que cette chronique était publiée dans l’édition du Bulletin des Chenaux parue avant Noël.