Partage de l’histoire

1-HéritageLes élèves de 5e-6e année de l’école du Versant de la Batiscan, à Saint-Stanislas, sont engagés dans un projet éducatif fort intéressant, développé avec la collaboration d’Héritage Slow Food Vallée de la Batiscan. Le programme « La Batiscan : une rivière, une histoire, un terroir » place l’élève au cœur de son milieu de vie, sa communauté.

Récemment, les élèves ont travaillé sur l’aspect historique du programme. Au début du mois de décembre, ils ont rencontré des résidents du Manoir des Deux Rivières qu’ils ont interrogés pour connaître de quelle façon on célébrait Noël dans leur jeunesse. « Les jeunes sont volontaires, ils participent, ils apprennent par l’expérience », explique Johane Germain du Convivium Héritage Slow Food Vallée de la Batiscan, qui les accompagne dans leur projet.

Par la suite, ils entameront une correspondance avec des jeunes d’un autre pays, vraisemblablement le Maroc, pour partager avec eux comment se passait Noël autrefois, comment on célèbre aujourd’hui et que seront les Noël du futur.

Avant de ce faire, les élèves sont retournés présenter le fruit de leur travail aux aînés qui les ont aidés, en plus de partager un repas avec eux et leur offrir des cartes de souhait qu’ils ont réalisées à leur intention.

C’est un programme extrêmement stimulant pour les élèves qui est intégré à leur cursus scolaire et touche différents cours : le français, l’histoire et la géographie, ainsi que les arts plastiques et l’éthique. Les objectifs atteints sont multiples et humains. « Ça permet de connaître les Noëls d’antan, mais aussi de mieux connaître des personnes âgées de leur village, de créer des liens intergénérationnels », explique l’enseignante Guylaine Vaillancourt. Ce qui est tout à fait dans l’esprit de « l’école au cœur de sa communauté », dont Slow Food fait la promotion.

Cela s’inscrit également dans l’esprit de l’éducation relative à l’environnement, telle qu’elle est porté par un mouvement internationale comme Planèt’ERE. C’est grâce à ce programme plus vaste que les élèves pourront partager avec d’autres qui, comme eux, ont travaillé sur un projet semblable.