Toutes voiles dehors!

D’aussi longtemps qu’il se souvienne, Jean-François Adam a toujours été passionné par les bateaux. Lorsque le jeune homme est sorti de son cours de mécanique, il a presqu’aussitôt travailler dans le domaine de la mécanique marine. L’entreprise a fermé ses portes et le jeune homme de Saint-Stanislas s’est retrouvé chez Rio Tinto Alcan, qui a aussi fermé.

STA-AdamMarineIl n’en fallait pas plu pour réveiller la fibre entrepreneuriale qu’il savait avoir. Tablant sur sa passion et son expérience dans le domaine, il lance Adam Marine en juin 2014. Dans un premier temps, il s’agit d’un service mobile de réparation et d’entretien pour bateaux de tous genres. Service qu’il offre principalement dans les marinas de Trois-Rivières, Neuville et, bien entendu, Batiscan.

Il y a quand même passablement de pêcheurs et de plaisanciers dans le coin, alors que l’offre de service n’était pas si grande. Pour Jean-François, il y a avait clairement une opportunité. « Les gens aiment partir l’esprit libre », nous dit-il, et c’est cette tranquillité d’esprit qu’Adam Marine leur offre.

Jean-François s’est d’ailleurs rapidement retrouvé avec un heureux problème. Avec ses qualités indéniables et le bouche à oreille faisant son œuvre, il se trouve avec une grande clientèle dès le démarrage. Il faut dire qu’il était en pleine saison. Il doit engager un employé pour l’aider et en profitera pour bonifier son offre de services, ajoutant l’entretien esthétique. Il offre également le service de transport pour les embarcations de moins de 32 pieds.

Très bientôt, il espère pouvoir combler une lacune en se dotant d’un garage pour y faire l’entretien des bateaux. Tous les détails ne sont pas encore réglés, mais il a déjà un endroit idéal en vue, tout près de la Marina de Batiscan. Il lui faut bien entendu un endroit avec beaucoup d’espace car, comme il le dit bien, « ce n’est pas des bicycles à pédales que je répare! »

En marge du volet de réparation et entretien de bateaux, Adam Marine a également un volet de recherche et développement, une partie de son projet auquel il pourra davantage se consacrer une fois la saison terminée. « Ça a toujours été là. Je veux développer des bateaux plus performants et moins polluants ». Ce sur quoi le jeune homme travaille est très novateur et rejoint une autre passion de toujours : il développe un moteur à engrenages magnétiques. Un projet de longue haleine, avec tous les tests nécessaires et l’obtention d’un brevet. Mais c’est l’assise du développement futur de son entreprise.

Jean-François Adam est donc un jeune entrepreneur avec de grands projets et qui a l’intention de faire ce qu’il faut pour les réaliser. Dès qu’il a décidé de se lancer en affaires, il s’est inscrit au cours de démarrage d’entreprise pour s’outiller comme il faut. C’est là et à travers sa recherche d’aide financière qu’il a connu le programme de Soutien au travail autonome (STA).

Pour lui, le support du programme et du Centre local de développement (CLD) des Chenaux ont été important, lui permettant notamment d’avoir l’esprit tranquille et de s’investir dans son projet. « Se lancer en entreprise, c’est toute une aventure », lance-t-il. « Il faut suivre toute les étapes, le plus dur étant le financement. »

Il se compte aussi bien chanceux d’avoir pu compter sur le soutien de personnes qui croient en lui et ses projets. Notamment, des entrepreneurs du territoire comme Mario Lacombe, de la Marina de Batiscan, qu’il considère comme un mentor. « Sans lui, je n’aurais pas autant avancé », estime-t-il. Avoir le soutien de son milieu, de gens de chez lui, ça n’a pas de prix pour le jeune Stanois. Et bien qu’il y ait fort à parier que le développement d’Adam Marine s’étende au-delà des frontières de la province, il compte bien entretenir ses racines ici.

 

Adam Marine
Jean-François Adam
819 247-3962

 

Vous avez un projet d’entreprise? La MRC des Chenaux est à la recherche de nouveaux entrepreneurs. Communiquez avec M. Jean Breton au 819 840-0704 (info@clddeschenaux.com) pour obtenir de l’information supplémentaire sur la mesure STA ou pour tout autre renseignement concernant le démarrage d’entreprise.