Commission populaire pour l’action communautaire

Journée d’audience pour les organismes de la Mauricie

C’est le 18 novembre dernier que se tenait la journée d’audience mauricienne de la commission populaire pour l’action communautaire autonome (ACA) du Réseau québécois de l’action communautaire autonome (RQ-ACA). Les témoignages et les mémoires déposés proviennent de tous les territoires de la Mauricie.

Commission-ACA-Conf-de-presse

Photo prise lors de la conférence de presse annonçant la commission. Breen Leboeuf, commissaire, Jean Brouillette, CDC des Chenaux, Céline Métivier, RQ-ACA, et Marie-Josée Magny, commissaire.

Lors de cet évènement, les commissaires Marie-Josée Magny, directrice générale du Carrefour d’aide aux non-syndiqué-es, Breen Leboeuf, chanteur et musicien connu et Céline Métivier, agente de recherche du RQ-ACA, ont entendu les témoignages d’une dizaine d’organismes, dont l’AQDR des Chenaux ainsi que Le MASSE des Chenaux.

Com-ACA-JBergeron

La présidente de l’AQDR des Chenaux, Mme Jacqueline Bergeron.

Ces témoignages ont permis de saisir les impacts positifs des organismes qui améliorent la qualité de vie de la population, développent l’autonomie des gens qui les fréquentent et augmentent la capacité de prise en charge. Ils ont aussi permis de relever les multiples embûches : abolition des lieux de concertation, modification à la loi de l’aide sociale, manque de reconnaissance du mouvement communautaire et du professionnalisme de ses travailleuses et travailleurs. Le sous-financement est aussi un problème généralisé : tous doivent faire plus avec moins, et ce, depuis de nombreuses années. Le manque et le roulement de personnel rendent aussi la réalisation de la mission fort difficile.

M. Pierre Blanchet, coordonnateur du MASSE des Chenaux.

M. Pierre Blanchet, coordonnateur du MASSE des Chenaux.

Les informations recueillies sont importantes pour le mouvement communautaire autonome, autant pour mesurer l’impact des organismes communautaires dans nos communautés que pour interpeler les députés et le gouvernement du Québec afin de les sensibiliser à la situation des organismes d’ACA et les inciter à répondre positivement à leurs demandes de rehaussement du soutien financier.