Expérimentation de la culture des champignons sous couvert forestier

On voit ici Fernand Miron, mycologue expert, et Patrick Lupien qui est le coordonnateur de la Filière mycologique de la Mauricie. Ceux-ci ont en mains le guide, première version.

On voit ici Fernand Miron, mycologue expert, et Patrick Lupien qui est le coordonnateur de la Filière mycologique de la Mauricie. Ceux-ci ont en mains le guide, première version.

Nous n’avons pas fini de nous émerveiller de ce que la culture des champignons nous offre comme perspective. Il y a quelques jours, Patrick Lupien, le coordonnateur de la Filière mycologique de la Mauricie rencontrait les médias pour nous dire que l’organisme vient de s’associer à Fernand Miron, mycologue expert, et à Anita Royer, technicienne en culture in vitro, pour la réalisation d’un guide intitulé «Culture des champignons sous couvert forestier».

culture_champignons_couvertureNon seulement un guide, toutefois, mais les producteurs forestiers (au nombre de 14 dans un premier temps), grâce au mycélium liquide réalisé, ont installé depuis l’été dernier des dispositifs de production de champignons dont l’évolution sera examinée de près. Les résultats de l’expérimentation contribueront par la suite au perfectionnement du guide qui pourra servir à celles et ceux qui voudront produire ou cultiver des champignons par exemple sur des souches, des bûches, en andains (bande laissée après le passage d’une faucheuse), en plates-bandes ou dans un jardin.

À venir: une usine de conditionnement et de surgélation de champignons.

Pour plus de détails on nous invite à se rendre sur le site www.mycomauricie.com