Une saison à oublier

La saison de pêche aux petits poissons des chenaux qui s’est terminée le 14 février dernier est décidément à mettre derrière. Le président de l’Association des pourvoyeurs, M. Steve Massicotte, parle de pertes de l’ordre de 40 à 50% par rapport aux années passées. « On met ça derrière nous et on espère que le froid sera avec nous plus tôt l’an prochain ».

La saison débute traditionnellement le lendemain de Noël, ce qui n’a évidemment pas été possible cette année, avec la chaleur que nous avons connue. À titre de comparaison, le 5 décembre 2014, les pourvoyeurs étaient déjà sur la glace pour l’arroser et l’épaissir. Or, la dernière saison n’a pu débuter avant le 14 janvier. En plus de perdre l’achalandage de la période des fêtes, on a du faire une croix aussi sur la période qui précède le retour en classe des enfants.

Malgré tout, on peut quand même dire que les trois fins de semaine du Festival de pêche se sont bien déroulées. Des activités comme la randonnée de vieilles motoneiges, le tournoi de volley ball, le rassemblement de mascotte et la zone apprenti-pêcheur ont généré beaucoup d’animation. Le week-end country à également connu beaucoup de succès.

L’an prochain, si Dame Nature est d’accord, on profitera du Festival pour présenter un spectacle afin de souligner de façon spéciale le 350e anniversaire de Sainte-Anne-de-la-Pérade, qui coïncidera avec les 79 ans de la pêche sur la rivière Ste-Anne.

La zone Apprenti pêcheur où les enfants peuvent s’initier à la pêche à la brimbale.

La zone Apprenti pêcheur où les enfants peuvent s’initier à la pêche à la brimbale.