Préparer le terrain pour la relève

À l’occasion de son assemblée générale annuelle, le 16 février dernier, le Syndicat de l’Union des producteurs agricoles (UPA) des Chenaux lançait un nouveau projet issu de la concertation avec le Relève agricole de la Mauricie (RAM).

Mme Florence Lefebvre St-Arnaud, administratrice à la Relève agricole de la Mauricie, et M. Stéphane Allaire, président du Syndicat de l’UPA des Chenaux.

Mme Florence Lefebvre St-Arnaud, administratrice à la Relève agricole de la Mauricie, et M. Stéphane Allaire, président du Syndicat de l’UPA des Chenaux.

Le Projet de dynamisation et de valorisation du secteur agricole des Chenaux veut faciliter le lien entre la relève et les producteurs agricoles de chez nous. « C’est compliqué pour les jeunes de trouver une ferme à acquérir, mais aussi pour les cédants qui n’ont pas de relève », explique Florence Lefebvre St-Arnaud, agricultrice de la relève qui siège sur le RAM. « On veut les mettre en relation, attirer et retenir de jeunes entrepreneurs agricoles ».

Ce projet qui débute comportera deux phases. D’abord, le maillage entre la relève et les propriétaires d’entreprises agricoles de la MRC, puis la mise en valeur des opportunités de développement.

Pour commencer, on entend rencontrer les producteurs du territoire afin de faire un profil des fermes et connaître leurs besoins dans le but de créer une banque de demandes pour des stagiaires. Les établissements d’enseignement qui offrent des programmes en agriculture seront ciblés afin d’offrir à leurs étudiants ces opportunités offertes chez nous.

C’est une belle façon de « vendre » notre territoire auprès de jeunes intéressés par l’agriculture, en mettant de l’avant une des forces du secteur agricole de notre MRC qui est la diversité des cultures. De quoi présenter un bel éventail de possibilités.

C’est d’ailleurs la diversification qui est au cœur de la seconde phase du projet. On veut mettre en place un réseau de collaborateurs experts qui dressera un portrait des possibilités qu’offre le territoire en termes d’agriculture. On souhaite que leur expertise permette d’élaborer un « registre des possibilités » qui suscitera l’intérêt de jeunes entrepreneurs agricoles.

Les producteurs de la région qui sont intéressés à participer à ce projet sont invités à communiquer avec Annie Gagnon de l’UPA Mauricie au 819 378-4033 poste 240 ou agagnon@upa.qc.ca.