Hommage à une femme dynamique et exceptionnelle

Mme Janine Trépanier était l’épouse de M. Philippe Massicotte. Ils ont deux fils, belles-filles et quatre petits-enfants. La famille était très importante pour Janine qui aimait beaucoup les réunions familiales et amicales car elle s’intéressait à tout.

Mme Janine Trépanier Massicotte. (Photo: Mario Brouillette)

Mme Janine Trépanier Massicotte. (Photo: Mario Brouillette)

Même si son noyau familial passait au premier rang, elle était active dans plusieurs domaines. Elle aimait tout ce qui est beau et se passionnait pour la lecture, l’écriture, la musique, le chant, elle a d’ailleurs fait partie de la chorale paroissiale. Elle aimait les sports, surtout le hockey où elle excellait dans l’équipe féminine, avec mention dans le livre « Les glorieuses ».

Minutieuse dans les moindres détails, elle a été journaliste à la pige durant 60 ans pour les Hebdos régionaux et 50 ans pour le Nouvelliste. Avec son goût de l’écriture, elle a figuré parmi les lauréats des concours de la Fadoq et au festival de la Poésie de Trois-Rivières.

Fondatrice de la Société d’histoire de Saint-Stanislas en 1976, elle en a été présidente pendant 20 ans et fait partie du Conseil d’administration durant 39 ans. Elle a collaboré aux expositions de photos, créations d’archives locales, conférences auprès des jeunes de l’école pour les éveiller à l’Histoire.

Guide touristique au Musée des Filles de Caleb, elle a également conçu et animé deux circuits touristiques au village sur les traces d’Émilie Bordeleau. Elle a tenu des ateliers d’initiation à la généalogie aux Journées de la Culture et aidé de nombreuses personnes à la recherche de leurs ancêtres.

Elle était membre de la Société de généalogie, des Écrivains de la Mauricie, du Conseil régional de la Culture où elle a été présidente fondatrice de la zone rurale du Comté de Champlain.

Elle est l’auteur de 12 ouvrages sur l’histoire de Saint-Stanislas, d’un recueil de poèmes, une biographie de l’abbé Gaston Kirouac et deux romans historiques.

À 79 ans, elle a apprivoisé l’ordinateur, preuve qu’elle possédait beaucoup de volonté et  de détermination.

En plus de son travail en recherches et écritures, elle a été secrétaire bénévole durant 19 ans au presbytère, réalisatrice du Feuillet paroissial et animatrice de pastorale auprès des aînés. Elle a éét nommée bénévole de l’année par la municipalité en 2007, et par le Centre régional du bénévolat en 2008.

Elle a collaboré avec d’autres bénévoles de la société d’histoire au circuit patrimonial de Saint-Stanislas en 2014 et publié l’an dernier la Petite Histoire de St-Stan et, à 90 ans, elle a complété la Petite histoire par un 2e livre qui sera son 19e.

Janine aura toujours été une personne qui aimait partager son amour de la vie d’aujourd’hui, d’hier et de son coin de pays. Nous ne pouvons vous énumérer son travail dans ses nombreuses activités sans négliger les activités avec son époux.

Elle a terminé sa belle vie parmi les résidents(es) du Manoir des Deux Rivières de Saint-Stanislas.

Soyons fiers, Stanois et Stanoises, d’avoir eu une personne de cette qualité parmi  nous. Elle a maintenant droit à un repos bien mérité.

 

Ghislaine B. Asselin, pour la Société d’histoire de Saint-Stanislas