Quand la vie change à vitesse grand V

La Chronique famille de mars 2017

Dans cette ère de technologie avancée, où tout se passe à la vitesse d’un clique de souris ou d’un envoi de texto, parfois il faut prendre le temps d’arrêter la course pour admirer le chemin parcouru.

Ces temps-ci, ma vie semble défiler à toute allure par un mélange de changements et d’adaptation prochaine à prévoir. J’ai la tête qui tourne, qui virevolte et qui semble vouloir exploser. RESPIRE! Je crois que c’est le meilleur conseil à se donner dans ces circonstances.

Par la suite, nous élaborons un plan de match: nous n’avons tous que 24 heures dans une journée (où je tente de dormir (lire ici: se reposer les yeux fermés) 7-10 heures). Il me reste donc un 14 heures à jongler entre: préparer les repas, faire le ménage/lavage, jouer et m’occuper de bébé, passer du temps avec mes filles, prendre du temps pour moi (ok, je ne sais plus ce que c’est), passer du temps avec mon conjoint et m’occuper de toutes les autres tâches connexes – quand on pense que juste pour les repas je viens de diminuer mon temps de 4.5 à 6 heures.

Il faut prioriser, garder la tête hors de l’eau et souhaiter que tout se passe bien. C’est une grosse période de défis, et je crois que la fatigue prend le contrôle sur tout, ce qui rend l’épreuve encore plus éprouvante.

Un jour à la fois, une tâche à la fois, un instant à la fois – priorité sérénité, amour et moments complices (le linge sale peut attendre, Miss Contrôle va te coucher un peu).

 

Par Anne-Marie Grondin