Une entreprise d’économie sociale toujours en mouvement

Le Soutien à domicile des Chenaux célèbre cette année son 25e anniversaire de fondation. C’est une entreprise d’économie sociale en aide à domicile (EÉSAD) qui a fait bien du chemin et qui continue d’évoluer.

Logo-SoutienàDomicileSon premier volet de services est l’aide domestique, c’est-à-dire l’entretien ménager, la préparation des repas ou les courses, par exemple. Des services ouverts à toute la population, mais l’on n’oublie pas que la mission première de l’entreprise est de favoriser le maintien à domicile des personnes aînées, handicapées ou en perte d’autonomie.

Deux autres volets y sont d’ailleurs directement liés. On pense à l’assistance à la personne, ou activités de vie quotidienne (AVQ). C’est-à-dire l’aide au lever, à l’alimentation, ainsi que les soins d’hygiène, notamment. Puis, il y a le service de répit accompagnement qui permet aux proches aidants de profiter de sorties sans soucis, grâce au personnel qui veille aux soins et à la sécurité des personnes aidées.

Ces derniers services se développent davantage depuis environ 5 ans. « De plus en plus de gens choisissent de rester à la maison, parfois jusqu’à la toute fin », nous dit Nathalie Lampron, directrice générale. Et avec le Soutien à domicile des Chenaux, en complémentarité avec le réseau de la santé, ce n’est plus seulement un souhait, c’est une réalité.

On espère d’ailleurs ardemment que le gouvernement ouvre le panier de services pour inclure les AVQ dans la couverture du Régime d’assurance maladie, comme c’est déjà le cas pour les services d’aide domestique.

Normand Leboeuf est un client de longue date du Soutien à domicile, depuis plus de 20 ans en fait. Nancy Devost fait partie de l’équipe de préposées qui viennent chaque jour l’aider à se lever, s’habiller, se nourrir… Bref, tout ce qu’il faut pour que M. Leboeuf puisse rester chez lui.

Normand Leboeuf est un client de longue date du Soutien à domicile, depuis plus de 20 ans en fait. Nancy Devost fait partie de l’équipe de préposées qui viennent chaque jour l’aider à se lever, s’habiller, se nourrir… Bref, tout ce qu’il faut pour que M. Leboeuf puisse rester chez lui.

Une culture centrée sur la personne

Au Soutien à domicile des Chenaux, on se fait un point d’honneur d’offrir des services professionnels, impeccables, dans le plus grand respect des usagers.

On fait toujours une évaluation rigoureuse des besoins pour que les services rendus soient adéquats. « On s’assure que la préposée assignée corresponde parfaitement, pour que les clients soient pleinement à l’aise ».

Cette culture est aussi celle d’une grande attention mise sur les ressources humaines qui sont ni plus ni moins la matière première et le cœur de l’entreprise.

« On investit énormément sur la formation de nos préposées », mentionne la directrice générale. Elles ont été nombreuses d’ailleurs à être intéressées à suivre les formations nécessaires pour offrir les services d’AVQ et l’on offre à toutes des opportunités de bonifier leurs acquis.

De plus, l’équipe administrative est toujours accessible pour supporter les préposées. On mise beaucoup sur un environnement de travail agréable et sur la création d’un sentiment d’appartenance à l’entreprise. « C’est un beau travail d’équipe. C’est ce qui nous a permis de développer des services de qualité ».

Dans un contexte où l’attraction et la rétention de la main d’œuvre est un enjeu important, le Soutien à domicile des Chenaux a aussi investi il y a peu dans les conditions salariales pour demeurer un employeur de choix.

Un peu d’histoire

Le Soutien à domicile des Chenaux a été incorporé le 1er avril 1992, sous la présidence de Mme Raymonde Gendron.

On doit sa fondation à l’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR) des Chenaux. Une initiative qui visait à répondre aux besoins d’une population vieillissante. C’est que.

Moment charnière de l’histoire du Soutien à domicile, le gouvernement crée en 1997 le Programme d’exonération financière pour les services d’aide domestique (PEFSAD). Comme le PEFSAD subventionne une partie des frais de services, cela permet de réduire le tarif à la clientèle et soutient par le fait même le développement de l’entreprise. C’est à partir de ce moment que l’on adopte officiellement le statut d’entreprise d’économie sociale.

La demande de services devient plus importante et le Soutien à domicile passe de deux à neuf employées.

Depuis, l’évolution est constante et aujourd’hui l’entreprise est un des employeurs les plus importants de la MRC des Chenaux, employant une soixantaine de personnes pour offrir autour de 60 000 heures de services chaque année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*