Achat local des Chenaux

Une campagne qui porte fruits

La Campagne d’achat local des Chenaux a complété sa deuxième année et l’on en a fait un bilan avant de se lancer pour la suite des choses. On a d’ailleurs lancé un sondage parmi la population ainsi que des entreprises et des partenaires de la campagne pour évaluer les moyens utilisés et leur impact.

Achat_Local_LogoRappelons d’abord que la Campagne d’achat local a été lancée le 2 octobre 2015, à l’initiative du comité Services de proximité, issu du Comité de développement social (CDS) des Chenaux.

L’objectif était de sensibiliser la population et favoriser la consommation locale afin de permettre de conserver une offre commerciale intéressante dans nos communautés et éviter les fuites commerciales. Par les différents moyens employés, on souhaitait créer, dans la population et dans les organisations, un sentiment d’appartenance.

La campagne a mobilisé d’importants partenaires sur le territoire, notamment la Corporation de développement communautaire (CDC) des Chenaux, la MRC, la Société d’aide au développement des collectivités (SADC) Vallée de la Batiscan, le Bulletin des Chenaux et la Communauté entrepreneuriale, sans oublier Victor & cie qui a conçu tous les éléments visuels de la campagne et s’est assuré de son déploiement partout dans la MRC.

En deux ans, beaucoup de choses ont été réalisées. On pense aux pastilles autocollantes et aux étiquettes Produit des Chenaux qui ont été lancées dès le départ et que l’on retrouve déjà un peu partout sur le territoire et sur certains produits locaux.

On a identifié trois ambassadeurs de l’achat local, soit Johanne Barrette, Daniel Brouillette et Denis Dupont. Des gens bien connus de chez nous qui incarnent bien les valeurs véhiculées par la campagne. Ils ont d’ailleurs eu l’occasion d’exprimer leur vision à l’occasion de différentes publications.

Les concours ont également obtenu de beaux succès, que ce soit par l’entremise de napperons distribués dans les restaurants de la MRC, dans le Bulletin des Chenaux ou sur la page Facebook Achat local des Chenaux, qui a d’ailleurs atteint près de 700 abonnés.

Résultats de l’enquête

L’enquête a été menée par M. Patrice Tardif, consultant en stratégies d’affaires, à la demande de la SADC de la Vallée de la Batiscan, important partenaire de la campagne initiée par le Comité de développement social des Chenaux.

Selon lui, de nombreux éléments positifs ressortent clairement du sondage: « Les gens semblent vraiment conscients de leur impact », note-t-il. Il estime aussi que les résultats permettront certainement de cibler les actions futures. Ce qui sera sans nul doute pris en compte dans le plan d’action pour la 3e année qui sera déposé sous peu.

Pour cette enquête, deux questionnaires ont été mis en ligne en février dernier. Celui destiné à la population a été complété par 85 personnes et celui destiné aux entreprises et organisations impliqués dans la campagne a reçu 23 réponses. Nous vous présentons ici quelques faits saillants de cette enquête.

D’abord, mentionnons que parmi les consommateurs sondés, moins de 5% n’avaient jamais entendu parler de la campagne. Ils ont été d’ailleurs près de 85% à reconnaître le logo parmi deux choix qui leur était présenté. Plus de la moitié (53%) ont été mis en contact avec la campagne par l’entremise des journaux, 44% par les pastilles chez les commerçants et 35% lors d’activités.

On a également posé des questions pour savoir si la campagne avait un impact positif sur le sentiment d’appartenance, la consommation locale et sur les habitudes de consommation. Une grande majorité des répondants ont répondu Assez d’accord et Complètement d’accord aux trois questions. Et ils sont d’avis à plus de 90% qu’il faut continuer d’investir dans ce type de campagne.

Achat-local-Pastille-produit-des-ChenauxAuprès des entreprises et organisations, on cherchait à connaître leur évaluation des outils promotionnels mis en place durant la campagne d’Achat local des Chenaux. En premier lieu, ce sont les concours qu’ils estiment plus performant, viennent en second la publicité et les articles dans les journaux, puis le napperon distribué dans les restaurants et la présence dans les activités.

Plus de 90% des répondants ont estimé que la campagne avait un impact positif sur le sentiment d’appartenance des résidents. La majorité croit également que l’impact a été positif sur la consommation locale des jeunes familles et des personnes âgées, mais ne sont pas tous convaincus de l’impact sur la consommation des jeunes.

Eux aussi, à l’instar des consommateurs, croient que qu’il faut continuer d’investir dans ce type de démarche (32% Assez d’accord, 68% Complètement d’accord). Ils sont également tous d’avis que les gens d’affaires devraient s’investir davantage.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*