Jongler responsabilités versus enfants

La Chronique famille de juin 2017

Il y a un nouveau film animé qui est sorti récemment intitulé « Baby Boss » et je trouve que ce titre reflète bien la réalité parfois.

Ces temps-ci, je tente d’éviter de me faire une trop longue liste de tâches à accomplir en vue du déménagement, puisque je finis trop souvent déçue (il faut dire, j’aime bien faire les choses moi-même, aider aussi dans les préparations et lorsque je commence une tâche, la finir semble essentiel). Encore le lâcher-prise qui revient haut la main! C’est que les bébés ont leur tempérament, leurs désirs, leurs goûts – ils sont des êtres entiers (ils sont seulement aux premières étapes, ce qui nous fait l’oublier).

Mon fils aime bien dormir dans son lit, dans sa chambre… Donc, pour dormir ailleurs, dans un parc, il résiste énormément. Puis il aime bouger (à quatre pattes, en rampant, en marchant le long des meubles), il adore aller dehors. Vous pouvez donc comprendre que de le confiner à l’intérieur puisque je dois faire du ménage ou aider à peinturer, il peut y passer quelques minutes et puis il faut que ça bouge!

Ah oui! j’ai aussi la bédaine de femme enceinte reliée aux nerfs sciatiques, je me sens trop souvent complètement inutile. Une chance que mon conjoint me rappelle que je m’occupe d’un bébé qui se promène partout et d’un autre en développement, que j’en ai ben en masse sur la planche (moi, j’aimerais bien en faire plus, que voulez-vous, mon corps me parle). Et vous, comment jonglez-vous avec toutes vos responsabilités et les enfants?

 

Par Anne-Marie Grondin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*