Tranche de vie au CAB de la Moraine

Pendant que les partenaires du CAB faisaient le tour des locaux, les bénévoles du comptoir alimentaire étaient au travail pour accueillir les bénéficiaires.

Le 21 juin dernier, le Centre d’action bénévole (CAB) de la Moraine étaient avait invité ses partenaires pour une activité de sensibilisation, le partage d’une « tranche de vie du CAB », notamment en ce qui a trait au volet sécurité alimentaire.

Le député de Champlain Pierre Michel Auger était présent, ainsi que Richard Gaudreault, représentant du député de Saint-Maurice-Champlain, François-Philippe Champagne. Il y avait également des représentants des municipalités desservies, de la Caisse Desjardins, du Centre de santé et du Consortium en développement social de la Mauricie.

Avant de faire la visite des locaux, la présidente nouvellement élue du CAB, Diane Thurbide, a fait une présentation des services et des différentes clientèles qui les fréquentent : la popote roulante, l’accompagnement transport, le courrier des enfants et bien d’autres.

Le volet sécurité alimentaire est très important pour le CAB de la Moraine qui est accrédité par Moisson Mauricie pour desservir 9 municipalités de la MRC des Chenaux (Notre-Dame-du-Mont-Carmel a son propre comptoir qui est d’ailleurs soutenu par le CAB de la Moraine). Aussi, l’organisme a adopté la philosophie NAD (Nourrir, agir et se développer) et offre aux bénéficiaires différentes activités pour leur permettre de briser leur isolement et de développer leur autonomie.

Lors de la visite du comptoir alimentaire, c’était jour de distribution et l’on pouvait constater toute l’effervescence qui règne autour de la préparation. Une vingtaine de bénévole étaient à l’œuvre. « Les denrées viennent de Moisson Mauricie et de quelques producteurs locaux en saison », expliquait la directrice du CAB, Louise Baillargeon. « Quand c’est plus faible, on fait des achats ».

Le service est offert trois mercredis par mois et ce sont 534 personnes, dont 198 enfants, qui y ont eu recours dans la dernière année. À noter que l’on met en place un service de transport dans toute la MRC pour ceux qui en ont besoin.

Lors de la visite, il s’agissait du dernier avant les vacances estivales. « On fait toujours une activité spéciale lors de la dernière distribution », mentionnait Mme Baillargeon. Les bénéficiaires et bénévoles étaient donc invités à partager un dîner avant de faire la distribution de plants de légumes.

On poursuivait la visite vers le comptoir vestimentaire où l’on retrouve une gamme de vêtements variés, pour tous les âges et en excellent état. Chaque semaine, des bénévoles font le tri des vêtements reçus et les placent en « magasin », où on les vend à prix modique. Sylvie Massicotte, responsable du comptoir, expliquait qu’il y a toujours beaucoup de clients et qu’ils viennent de partout dans la MRC et même ailleurs.

On découvre avec cette visite que les besoins sont grands et que, tant le personnel du CAB que les bénévoles déploient des efforts considérables pour y répondre, malgré des ressources insuffisantes.

Pendant que les partenaires du CAB faisaient le tour des locaux, les bénévoles du comptoir alimentaire étaient au travail pour accueillir les bénéficiaires.

Pendant que les partenaires du CAB faisaient le tour des locaux, les bénévoles du comptoir alimentaire étaient au travail pour accueillir les bénéficiaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*