Deux groupes d’anglais intensif au Tremplin

Ce sera une rentrée particulière pour plusieurs élèves. On le confirmait au printemps dernier, on offrira le programme d’anglais intensif pour les élèves de 6e année de la MRC des Chenaux. C’est à l’école secondaire Le Tremplin que les jeunes qui ont choisi ce parcours feront leur rentrée en septembre prochain.

Une première rencontre d’information avait eu lieu en février dernier et l’on a pu ensuite réunir une cinquantaine d’intentions d’inscription. Actuellement, on confirme l’inscription de 54 élèves, on aura donc deux groupes complets pour la première année de ce programme.

Alors qu’un groupe fera la première moitié de l’année en anglais, l’autre se concentrera sur les matières de base. À noter que ceux-ci pourront faire les examens du ministère avant de faire leur session en anglais à l’hiver.

Le directeur des écoles des Chenaux, Sylvain Carrier ne croit pas que l’aspect intensif nuise aux élèves. « Les études démontrent que les élèves en difficulté n’ont pas plus ou moins de difficultés dans ces cas-là ». Par ailleurs, il explique que les ressources d’aide et de soutien aux élèves sont elles aussi intensifiées.

Dans la partie en anglais, on concentrera du temps pris par les spécialités (arts plastiques, sciences et autres) et du temps de projets qui est normalement réparti sur toute l’année. À cet égard, l’école secondaire le Tremplin était l’endroit tout indiqué pour offrir ce programme, puisque les élèves auront accès à des locaux et des équipements plus complets et spécialisés. On pense aux laboratoires de science ou aux équipements sportifs par exemple.

Le choix du Tremplin allait de soi également pour l’organisation du transport scolaire et la disponibilité en locaux. Ceux-ci seront prêts en septembre pour l’arrivée de la première cohorte de 6e année. On a choisi d’aménager les locaux qui étaient auparavant utilisés par les classes d’intégration sociale, entre autres parce qu’il y sera plus facile de séparer les élèves du primaire de ceux du secondaire. Les horaires seront aussi modulés en conséquence.

Bien entendu, les participants aux ateliers d’intégration devront être déplacés et leurs nouveaux locaux seront malheureusement plus exigus.

Le transfert d’élèves du primaire vers l’école secondaire a également des impacts, notamment dans les écoles de Sainte-Anne-de-la-Pérade et de Saint-Narcisse qui perdent leurs groupes de 6e année au profit d’une classe de 5e-6e année, comme c’est déjà le cas dans les autres écoles.

Un défi de réorganisation

En même temps que ces changements, Sylvain Carrier prendra la direction de l’école secondaire, en conservant celle des écoles primaires du Versant-de-la-Batiscan (Saint-Stanislas – Sainte-Geneviève-de-Batiscan), des Champs-et-Marées (Batiscan – Champlain), Madeleine-De Verchères (Sainte-Anne-de-la-Pérade) et de la Solidarité (Saint-Narcisse).

Il sera épaulé par deux adjoints à temps complet et une autre ressource qui sera aussi à temps complet, au moins pour la première moitié de l’année.

M. Carrier estime que, bien que ce soit certainement un défi, ce ne sera pas aussi lourd ou difficile que certains peuvent le craindre, les équipes en place dans les écoles étant déjà très autonomes. « Depuis 3 ans, les écoles travaillent ensemble. Il y a un bel esprit d’équipe et une vision de secteur qu’on n’avait pas avant. C’est très positif ».

Il s’agit d’un projet pilote et l’on s’attend nécessairement à devoir faire des ajustements en cours de route, mais on espère que l’offre du programme se poursuivra dans les années à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*