Une première expérience de jardin communautaire à Sainte-Geneviève-de-Batiscan

Le Fonds Communautaire des Chenaux et la municipalité de Sainte-Geneviève-de-Batiscan ont réalisé à l’été 2017, une première expérience de jardin communautaire, situé dans la cour arrière de l’Immeuble Multiservice des Chenaux à Sainte-Geneviève-de-Batiscan.

Ainsi, les organismes communautaires et les Genevièvois ont pu faire la location de parcelles de terrain de 10 pieds par 10 pieds au coût de 25$.

À l'avant: François Hénault, directeur général de la municipalité de Sainte-Geneviève-de-Batiscan, et Geneviève Paré, directrice du Fonds Communautaire des Chenaux. À l'arrière, quelques jardiniers participants: Jean Brouillette, André Drouin, Nathalie Gendron et Alain Mailhot.

À l’avant: François Hénault, directeur général de la municipalité de Sainte-Geneviève-de-Batiscan, et Geneviève Paré, directrice du Fonds Communautaire des Chenaux. À l’arrière, quelques jardiniers participants: Jean Brouillette, André Drouin, Nathalie Gendron et Alain Mailhot.

Selon François Hénault, directeur général de la municipalité, ce projet de jardin communautaire  est issu des consultations avec des citoyens dans le cadre de la mise à jour de la politique familiale. « Nous souhaitons créer des environnements permettant aux citoyens de se rencontrer et ce, à une époque où la sédentarité prend de plus en plus de place. Ce projet permet aussi de contribuer aux saines habitudes de vie des citoyens en mettant de l’avant des aliments frais dans un concept de développement durable ».

Alors que le Fonds Communautaire des Chenaux en a profité pour faire pousser de beaux légumes tout frais pour ses cuisines collectives, Priscille Brouillette, en jeune jardinière audacieuse, a expérimenté la plantation de fruits et légumes assez originaux tels que des tomatilles pourpres et des fèves mauves.

Quant à André Drouin, il a dégusté de délicieuses salades fraîches tout l’été grâce à sa très bonne récolte de laitues, fines herbes et tomates. Et que dire des participants de l’Association des personnes vivant avec un handicap (APEVAH) des Chenaux qui ont eu beaucoup de plaisir à apprendre à jardiner et une grande fierté à récolter leurs fines herbes, tomates et concombres.

« Quand on jardine dans un jardin communautaire, on s’enracine dans notre communauté, car au-delà de la récolte de bons légumes frais, un jardin communautaire est aussi un lieu rassembleur qui contribue à développer des liens et un sentiment de fierté et d’appartenance à sa communauté », relate Geneviève Paré, directrice au Fonds Communautaire des Chenaux.

Une bonne nouvelle! La municipalité et le Fonds Communautaire des Chenaux souhaitent renouveler l’expérience pour l’été 2018. Ainsi, les mordus du jardinage qui souhaitent partager leur passion ou les néophytes qui aimeraient s’y initier, sont invités à contacter le Fonds Communautaire des Chenaux au 819 840-3088 dès la prochaine fonte des neiges…