Le comté de Champlain et les raids féniens

La Chronique historique de novembre 2017

Entre 1866 et 1871, la Fenian Brotherhood, une société secrète basée en Irlande et aux États-Unis, a mené une série de raids au nord de la frontière américaine visant à déstabiliser l’empire britannique afin d’obtenir l’indépendance de l’Irlande. Victorieux lors d’une bataille dans la péninsule du Niagara en 1866, les Féniens ont toutefois été aisément repoussés au Nouveau-Brunswick, au Québec et au Manitoba par des forces canadiennes, britanniques et américaines. Leurs raids ont néanmoins provoqué une forte réaction et stimulé la mobilisation de milliers de volontaires.

Quelle a été la participation du comté de Champlain? En juin 1866, le Journal des Trois-Rivières signale qu’un bateau à vapeur quitte la ville avec à son bord des volontaires qu’il transportera jusqu’à Montréal. Le journal souligne que certains d’entre eux proviennent de la campagne, mais ne précise malheureusement pas de quelles paroisses. Quatre ans plus tard, en mai 1870, lorsque les Féniens franchissent la frontière entre le Vermont et le Québec, le journal trifluvien indique cette fois-ci qu’environ 200 volontaires sont réunis dans un campement à Sainte-Geneviève-de-Batiscan. Pendant quelques jours, à la fin du mois de mai, les hommes présents se sont exercés, mais aucun d’entre eux n’a été au front.

Près de trois décennies plus tard, leur participation à la défense du Canada a néanmoins été reconnue. En 1899, les militaires toujours en vie qui ont servi lors des raids féniens sont décorés de la Médaille du Service général du Canada. Parmi les récipiendaires, 39 sont issus du 70th Champlain Battalion of Infantry. Au moment de recevoir la médaille, la grande majorité d’entre eux habitent à Sainte-Geneviève-de-Batiscan. Parmi les autres, on retrouve des résidents de Sainte-Anne-de-la-Pérade, Saint-Prosper, Saint-Tite, Saint-Stanislas, Saint-Casimir, Lowell, Massachusetts et Saint-Laurent, Manitoba. L’une de ces médailles, remise à Jeffrey-Alexandre Rousseau de Sainte-Anne-de-la-Pérade, est exposée au Domaine seigneurial Sainte-Anne.

Pour en savoir plus sur les raids féniens : « Les Féniens arrivent… » Histoire illustrée d’une invasion irlandaise à l’origine de la Confédération canadienne, de Laurent Busseau, Les Éditions Histoire Québec, 2016.

 

Par François Antaya

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*