La MRC des Chenaux achète vos œuvres d’art

Chaque automne depuis 2011, la MRC des Chenaux invite les artistes professionnels et en voie de professionnalisation de son territoire à proposer des œuvres d’art pour achat. En six ans seulement, huit œuvres composent la collection visible à l’entrée et à l’intérieur de la salle des délibérations du conseil, au siège social de la MRC des Chenaux situé à Saint-Luc-de-Vincennes. Cinq peintures, une sculpture, un montage-sculpture et une photographie…

Le jardin de Monique de Suzanne Claveau
Réalisée en 2010, ce tableau représente un paysage campagnard coloré de Sainte-Flavie. Les œuvres figuratives de madame Claveau sont exposées, depuis plus de 20 ans, un peu partout au Québec. Elles sont également présentes dans plusieurs collections privées au Canada et à l’étranger. Gagnante de plusieurs prix et distinctions, elle figure dans le livre International Contempory Masters IV, une prestigieuse publication américaine consacrée aux maîtres de la peinture contemporaine à l’échelle mondiale.

Eau et lumière de Sean Rudman
Réalisée en 2008, cette peinture à l’huile représente un bateau au bord du fleuve Saint-Laurent.  Sean Rudman est né en 1951, à Cork, en Irlande. Il a étudié la peinture et le dessin à l’Académie de Port-Royal à Paris et a poursuivi ses études en art à Londres. Depuis 1979, il vit au Québec où il a présenté 22 expositions solos, dont une à Toronto et une autre à Ottawa. Il a participé à de nombreuses biennales et à des expositions collectives au Canada et à l’étranger. L’artiste a aussi réalisé huit projets dans le cadre de l’Intégration des arts à l’architecture. Durant sa carrière, il a été récipiendaire de plusieurs bourses et prix. Les œuvres de Sean Rudman se retrouvent dans un grand nombre de collections publiques et privées. L’artiste vit et travaille à Saint-Maurice au Québec.

Je suis ma maison de Denise Lafrenière
Réalisée en 2012, cette peinture représente des personnages maison, symbole de la protection : « Je suis ma maison, ma demeure, mon gîte. Là où je m’abrite. » Peintre figurative et effusionniste, cette Carmelloise perfectionne l’invention du papier Calliné. Il s’agit d’un nouveau support imaginé par l’artiste sur lequel elle peint à l’acrylique. « Je suis ma maison » est d’ailleurs peinte sur ce nouveau support innovateur.

 

Silence de la mouvance d’Hélène Gagnon
Réalisée en 2014, Silence de la mouvance est une analogie des transformations intérieures. Que se passe-t-il derrière les enveloppes entrelacées de matières qui protègent l’amorce et l’ébauche du désir de découvrir le monde? Le cocon est la métaphore de la cachette temporaire remplie d’agitations invisibles qui sert au passage initiatique. Le spectateur est convié à interpréter son monde intérieur, les apparences, les stratégies des sociétés dans leur mouvance et leur pouvoir d’éclosion ou d’éclatement.

 

À marée basse d’Anne-Marie Tardif.

À marée basse d’Anne-Marie Tardif
Réalisée en 2012, cette photographie représente des têtes de poteaux de bois transformés par l’eau. Madame Tardif est récipiendaire de quelques prix : une mention et un mérite à la corporation des maîtres photographes du Québec, le 3e prix au concours de photos dans le cadre du mois de l’environnement au Collège Shawinigan et le prix régional du concours de photos « Places aux jeunes du Québec ». En 2012, ses photographies ont été exposées au Centre des Arts de Shawinigan.

 

L’une et l’autre moitié de Thérèse Thibodeau-Paquin
Réalisée en 2014, L’une et l’autre moitié se veut brisée et symbolise la vie à deux. Les motifs représentent des chemins, des parcours de l’existence. L’artiste sculpteure : « Pour moi cette pièce-là me dit beaucoup! Elle représente 53 ans de mariage […] avec ses deuils et ses chemins de bonheur, de joie et de bonne entente. » Une belle représentation d’amour inspire pour tous les jours de l’année…

 

Éclosion de Céline Noury
Réalisée en 2007, les matériaux utilisés pour créer ce montage-sculpture sont, en partie, tirés de la nature et de ses éléments. Inspirée du Land Art, cette œuvre contemporaine est composée de bois flotté, de verre, de plomb et de métal recyclé. Elle représente une étrange branche repliée sur elle-même d’où éclosent des bouquets d’eau lancés dans l’espace, dans un tourbillon d’énergie. Mme Noury est, entre autres, l’une des membres fondateurs de l’Atelier Tirelou où elle a transmis son savoir-faire à plusieurs créateurs.

 

Le reflet de l’âme de Raymond Caouette
Réalisée en 2016, cette huile nous présente un tournant dans l’approche artistique de cet artiste.  D’ailleurs, le titre choisi nous amène à regarder cette œuvre sous un autre angle, car « Le reflet de l’âme » est un concept abstrait, très bien rendu dans cette toile où on peut deviner aussi un vent d’impressionnisme.

 

 

 

Jusqu’au 1er décembre 2018, soumettez vos œuvres d’art pour achat. Détails au www.mrcdeschenaux.ca.

 

Par Marie-Pier Lemaire
Agente de développement culturel à la MRC des Chenaux

1 Commentaire le La MRC des Chenaux achète vos œuvres d’art

  1. Que de belles œuvres d’art ! Tout est magnifique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*