Les membres de la CDC des Chenaux : un trésor à partager

Le 23 octobre dernier, afin de souligner la Semaine nationale de l’action communautaire autonome, la Corporation de développement communautaire (CDC) des Chenaux réunissait ses membres auprès du trésor du réseau communautaire, au coin des rues de l’Église et Saint-Charles à Sainte-Geneviève-de-Batiscan.

Plusieurs représentants, personnel et administrateurs, des organismes membres de la CDC des Chenaux étaient présents pour souligner la Semaine de l’action communautaire autonome et commémorer l’enfouissement du trésor du réseau communautaire. (crédit : Jérémie Perron, Filisofik)

On se rappellera qu’il y a 5 ans, lors de la Journée nationale de l’action communautaire autonome du 23 octobre 2012, la CDC des Chenaux, le mouvement communautaire et les entreprises d’économie sociale membres ont procédé à l’enfouissement d’un coffre aux trésors à cet endroit, voisin du « Trésor genevièvois 2000-2050 ».

En phase avec le thème de la Semaine, « L’action communautaire autonome c’est toi, c’est moi, c’est nous !», la présidente de la CDC des Chenaux, Mme Marie-Claude Samuel, soulignait que « ce trésor enfoui sous nos pieds, c’est aussi toi, moi et nous! Ce qu’on y retrouve, ce sont nos luttes quotidiennes contre la pauvreté et la discrimination, nos efforts pour l’amélioration du tissu social et la qualité de vie des personnes. Ce sont aussi nos actions de revitalisation et nos actions politiques visant la création d’espaces démocratiques. »

La Semaine nationale de l’action communautaire autonome vise à faire rayonner les contributions positives de l’action communautaire autonome à la société québécoise, notamment en termes de participation citoyenne, et au rôle qu’elle joue comme moteur de progrès social depuis 50 ans.

Un sondage établit et dévoilé le 23 octobre dernier par le Réseau québécois de l’action communautaire autonome (RQ-ACA) révèle que 98% des Québécois(es) connaissent les organismes communautaires oeuvrant dans les principaux secteurs d’intervention et que 70% ont déjà eu un contact direct avec eux, soit comme travailleur ou travailleuse (31%), comme bénévole (64%) ou comme personne ayant bénéficié de leurs services ou activités (24%).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*