Les petits maux, les petits dodos

Chronique famille de février 2018

Ceux qui ont plusieurs enfants comprendront encore plus la période de rhume, grippe et cie… Et toute la folie des nuits blanches!

Bon, on s’entend qu’il y avait un temps où enfiler les nuits blanches était plaisant! Je vois que j’ai encore un bon système puisque je vous écris cette chronique un mini-fiévreux dans les bras, après trois semaines de nuits blanches (deux semaines pour 1er fiston, et c’est maintenant au tour du 2e). Et je réussi à faire mes journées – bébé, bambin, ados, repas, pelleter, nourrir les poules… Bon, mon corps crie « dodo », que voulez-vous!?

Lorsque nos enfants ressentent les effets des microbes, nos cœurs s’attristent de les voir ainsi et nous souhaiterions prendre leurs maux! Casse-grippe, frictions, tout y passe! Pour moi, c’est ce que je trouve le plus difficile, à un âge où le dialogue est sous forme de grognements, de mots parsemés de langage inventé, c’est de voir l’étendue des maux et on voudrait les aider à se sentir mieux!

Pour le moment, repos, repos, repos est le leitmotiv chez nous (on lit bien ici pour les enfants, come on la mère va dormir plus tard). Malgré les symptômes, les petits jouent et rient dans leurs moments plus fort, c’est beau à voir!

J’aimerais bien connaître vos trucs et astuces afin de passer cette période de façon sereine et de garder le cap sur notre propre système (à bas les microbes, les mamans NE doivent PAS être malades!!!). Je vous laisse donc en ce début d’année avec mes petits nez qui coulent, et vous souhaite de passer du bon temps hivernal au courant des prochaines semaines!

 

Par Anne-Marie-Grondin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*