Des programmes pour la mise en valeurs des territoires

Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, M. Laurent Lessard, était de passage à Saint-Prosper, le 5 avril dernier pour annoncer le lancement d’une série de mesures d’aide financière pour favoriser le développement du secteur bioalimentaire dans toutes les régions du Québec. En tout, ce sont des investissements supplémentaires de 59,8 millions de dollars sur cinq ans.

De gauche à droite, on voit la députée de Laviolette et ministre responsable de la Mauricie, Mme Julie Boulet, Kevin Ten Have et Lucie Fournier, propriétaires de La Bisonnière où se tenait la conférence de presse, M. Raymond Noël, maire de Saint-Célestin, le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, M. Laurent Lessard, et le député de Champlain, M. Pierre Michel Auger.

Sous le thème « Territoires », ces mesures comprennent la mise en place de trois nouveaux programmes et la bonification de deux programmes existants.

Avec un investissement de 16,5 millions de dollars, le programme Priorités bioalimentaires permettra l’élaboration et la révision des plans de développement de la zone agricole (PDZA), de même que la mise en œuvre de projets bioalimentaires structurants identifiés par les territoires.

Puis, un budget de 8,8 millions de dollars sera attribué à la mise en place du programme Laboratoires d’innovations bioalimentaires, qui offrira aux acteurs du secteur bioalimentaire, des territoires et de la société civile la possibilité d’expérimenter des solutions innovantes. Ce programme permettra d’explorer de nouvelles avenues de développement du bioalimentaire au Québec visant à : accroître son rôle dans le développement et la vitalité des territoires; mettre en valeur les spécificités et les ressources propres aux territoires; assurer la protection du territoire agricole et la préservation des ressources; renforcer la synergie entre les acteurs du territoire et les maillons de la filière bioalimentaire; répondre aux besoins du milieu et aux attentes des consommateurs.

Aussi, 11,5 millions de dollars sur cinq ans seront alloués au programme Relève et entreprise de petite taille. « La relève agricole est importante et nécessaire pour assurer la continuité de notre secteur, il est donc essentiel de la soutenir et de leur démontrer tout notre encouragement. Cette mesure s’ajoute aux mesures de La Financière agricole du Québec pour soutenir la relève », mentionnait le ministre.

À ces trois nouveaux programmes, s’ajoutent la prolongation du Programme de soutien au drainage et au chaulage des terres et la bonification de la Stratégie de croissance du secteur biologique. « Nous avons une cible ambitieuse de doubler la production du biologique au cours des prochaines années. Le maintien de cette Stratégie nous permettra de poursuivre notre soutien à la filière et de maximiser le déploiement de son plein potentiel. Cela vient aussi répondre aux attentes grandissantes des consommateurs », disait M. Lessard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*