Parler de bouffe

D’aussi loin qu’elle se souvienne, Anne-Renaud Deschênes a toujours eu une curiosité aiguisé pour la cuisine, la gastronomie. Notamment grâce à son père qui cuisinait beaucoup, ce qui lui a permis de développer ses sens et découvrir qu’elle avait « un bon nez ». De quoi en faire une profession.

Ça fait trois ans qu’elle travaille sur son projet, L’Académie des Ripailleurs, une entreprise d’animation axée sur la gastronomie, son histoire et les sens qu’elle éveille. Mme Deschênes offre autant des ateliers et conférences, des dégustations ainsi que des animations costumées, pour des évènements comme les Fêtes de la Nouvelle-France, par exemple, ou lors de marchés publics.

Sa curiosité naturelle et ses talents de communicatrices, alliées à sa formation en gestion socio-culturelle de l’alimentation et sa spécialité en analyse sensorielle en font une excellente vulgarisatrice pour tout ce qui touche l’alimentation. « L’idée est de faire le pont entre ce que les gens ressentent et ce qu’ils mangent ».

Son offre d’animation est diversifiée et s’adapte à différents thèmes, selon les saisons ou les objectifs de sa clientèle, soit des organismes, des évènements ou des entreprises. On n’a d’ailleurs pu la rencontrer à l’occasion d’activités dans les bibliothèques de chez nous ou au Vieux presbytère de Batiscan où elle a travaillé, avant de se lancer à temps plein dans son projet.

Elle est d’ailleurs très reconnaissante de cette chance qu’elle a eue. « Ils m’ont donné de l’aide et du bagage ». Elle avait bien testé son produit auparavant, surtout à Montréal, et elle devait l’adapter pour le marché en région.

C’est d’ailleurs cette meilleure connaissance du marché qui lui a permis d’adhérer au programme de Soutien au travail autonome (STA). Ayant travaillé auparavant comme enseignante en lancement d’entreprise, elle connaissait bien les outils à sa disposition et le programme STA était tout à fait adapté à ses besoins. « Le STA permet de se concentrer, de mettre ses énergies à un seul endroit ».

En novembre dernier, elle a donc pu se consacrer à temps plein à l’Académie des Ripailleurs. En début d’année, il s’agit d’une période plus tranquille et elle en profite pour développer son réseau et faire connaître l’Académie auprès de clients potentiels.

Mais elle n’a pas à attendre bien longtemps avant de remettre son chapeau d’animatrice puisque ses engagements commencent dès le mois d’avril, avec le temps des sucres. On aura d’ailleurs plusieurs occasions de la voir chez nous, partageant les plaisirs gourmands avec une joie de vivre contagieuse.

 

Vous avez un projet d’entreprise? La MRC des Chenaux est à la recherche de nouveaux entrepreneurs. Communiquez avec Mme Marie-Andrée Trudel au 819 840-0704, poste 2224 (ma.trudel@mrcdeschenaux.ca) pour obtenir de l’information supplémentaire sur la mesure STA ou pour tout autre renseignement concernant le démarrage d’entreprise. Le programme STA est une mesure d’Emploi-Québec.