Un cerf unique dans nos forêts

Guy Champoux est connu pour être un conteur. On a parfois pu le voir dans ce rôle au Parc de la rivière Batiscan. C’est pourquoi ses proches ont cru à un trucage lorsqu’il leur a montré des photos prises par une caméra de surveillance installée sur des ses sites de chasse. Mais il assure que ses images sont authentiques.

On y voit un cerf de bonne taille (M. Champoux l’estime âgé de 7 ou 8 ans) avec un panache atypique. En effet, son panache est composé de quatre bois partant de la racine du crâne, ce qui est inhabituel.

Lui qui a été guide de chasse à l’orignal durant 22 ans n’avait jamais rien vu de tel. Il a d’ailleurs fait ses recherches et consulté des spécialistes qui lui ont confirmé que c’était plutôt rare, mais que d’autres cas avaient été observés. Et comme les bois tombent et repoussent chaque année, il est possible qu’on ne le revoit plus jamais ainsi.

Le chasseur de Sainte-Geneviève-de-Batiscan n’a pas vu la bête de ses yeux. Il l’a découverte en février, en regardant les images prise par sa caméra au mois de novembre dernier. Mais en discutant avec d’autres chasseurs, il a découvert que d’autres l’avaient aperçu.

Il était d’ailleurs bien heureux d’apprendre qu’il n’avait pas été chassé et entendait bien ne pas dévoiler où ses images avaient été prises, afin de ne pas attirer des chasseurs peu scrupuleux, à la recherche d’un trophée unique. Bien qu’étant aussi un chasseur, Guy Champoux préfère sans doute garder sa découverte pour alimenter de futures histoires.aux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*