Festival Western de Saint-Tite

Une programmation exceptionnelle

Du 7 au 16 septembre, c’est la 51e édition du Festival western de Saint-Tite qui se pointe avec toujours une programmation exceptionnelle. On estime accueillir 600 000 festivaliers pour 10 jours d’activités dont pas moins de 10 rodéos. Ce n’est pas sans raison que le thème choisi reflète ces activités-phares avec ces mots : « Vibrer au rythme des cowboys ».

Pour la rédaction de ce texte, l’agente aux communications, Karen Montembeault, confiait que le circuit des rodéos dans lequel s’inscrit notre festival connaissait cette année un regain d’intérêt de la part du public partout où il se manifeste.

On a en outre rappelé que le festival a remporté, pour une 19e année consécutive, le titre de Meilleur rodéo extérieur en Amérique du Nord décerné par les cowboys membres de l’International Professional Rodeo Association et qu’il s’agit là de « la » référence en la matière.

En plus des disciplines régulières, on signale les prestations du bull jumper et d’extreme bullfighting.

Notons qu’on y verra quatre nouvelles têtes d’affiche : Anne Lottinville, Carl Bernier, Tyler Foster et Danian Nutt. L’extravagant clown de rodéo, Brinson James, complète l’ensemble.

Signalons que les têtes d’affiche rencontreront leurs fans à l’occasion de trois séances d’autographes à la Forge Loto-Québec.

Retour aussi de la visite guidée « La face cachée du rodéo » afin de découvrir l’univers des cowboys et d’en démystifier les facettes. Sachons que comme l’an dernier, les têtes d’affiche s’ajouteront aux visites pour des témoignages.

En ce qui a trait aux spectacles, signalons celui intitulé « Je voulais marier Renée Martel » mettant en vedette, outre Renée Martel, les Roch Voisine, Michel Louvain, Marc Hervieux, David Thibault, Pascal Allard et Fabien Cloutier.

D’autre part, le spectacle « Mon nom est Johnny Cash! » affiche d’ores et déjà complet. Il est défendu par Brigitte Boisjoli, Guylaine Tanguay, Paul Daraîche, Laurence Jalbert, David Thibault, Tommy-Charles et Ludovick Bourgeois; le spectacle rappelle que l’icône du country décédait il y a 15 ans.

On propose aussi l’univers musical de la Famille Daraîche animée avec Mario Pelchat, Isabelle Boulay, Paul Daraîche, Julie Daraîche, Dani Daraîche, Katia Daraîche et David Bernatchez.

Il y a aussi un spectacle hommage aux grands disparus de la chanson avec, encore, Mario Pelchat, mais aussi Paul Daraîche, Laurence Jalbert, Cindy Daniel, Christian Marc Gendron et Manon Séguin.

On dit aussi que Kaïn offrira un spectacle festif et rassembleur avec ses succès intemporels et ses plus récents hits!

La revue Québec Issime Cowboys constitue la plus grande revue musicale country au nord de Broadway et offre une anthologie du country; un voyage, dit-on, de Willie à Dolly.

L’Open Country de Mountain Daisies s’avère un concept original où des artistes populaires interprètent leurs chansons en version country. En vedette: Patrick Norman, Nathalie Lord, Laurie Le Blanc, Andréanne A. Malette, Jonathan Painchaud, Annie Villeneuve, Wilfred LeBouthillier et Cindy Bédard.

La scène extérieure gratuite « La Forge Loto-Québec » va voir Véronique Labbé et ses musiciens divertir les festivaliers sans oublier une cinquantaine d’artistes invités dont le populaire groupe canadien River Town Saints (7 septembre) et Mountain Daisies, qui lancera son nouvel album (14 septembre). Le premier samedi sera animé par une formation d’anciens gagnants du Prix Étoiles Stingray, composée de Phil G Smith, Cindy Bédard, Véronique Labbé, Jonathan Godin et Gabrielle Goulet. La chanteuse Sara Dufour conclura l’événement le samedi 15 septembre.

On spécifie que le Saloon Hydro-Québec pour la danse country a presque doublé sa superficie. En nouveauté, les danseurs auront l’occasion d’échanger lors de 5 à 7 festifs et de profiter des enseignements de chorégraphes de renommée internationale: Rob Fowler, ainsi que Dan et Kelly Albro.

Par ailleurs, la Zone Ado sera populaire avec la grande roue, le mur d’escalade, les jeux d’évasion, l’animation 5D et les jeux de tables.

De même, la Place de la famille du Lait emballera les enfants grâce à sa programmation diversifiée et ses nombreux spectacles!

Enfin, le Grand Défilé demeure une tradition; ce sera le dimanche 9 septembre dès 13 h.

 

Le festival en chiffres

  • Budget annuel de plus de 10 M$;
  • 75% des revenus du budget sont autogénérés;
  • 30 employés permanents et saisonniers;
  • 650 bénévoles;
  • Plus de 600 000 visiteurs annuels provenant de partout au Québec, mais aussi de l’Ouest canadien, des États-Unis ainsi que de l’Europe;
  • Depuis 1999, les rodéos du Festival Western de Saint-Tite remportent le prix de meilleur rodéo extérieur en Amérique du Nord de l’International Professional Rodeo

Dépenses touristiques

  • Une valeur ajoutée, ou création de richesse au Québec atteignant 18 M$.
  • L’activité générée par la venue de visiteurs centrés représente 387 emplois par année.
  • Impacts économiques des dépenses touristiques centrées imputables : 48 M$.

 

Pas de bazar cette année

Toujours présenté lors de la fin de semaine précédant le Festival, le Bazar n’aura pas lieu cette année à Saint-Tite. Souvent nommé «La course aux aubaines», l’événement fait relâche faute d’un organisme pour le piloter. Toutefois, on parle d’une simple suspension de cette activité qui, on l’assure, devrait revenir en 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*