Rencontres inspirantes et formatrices pour les élèves de l’école secondaire le Tremplin

Linda Corbo, auteure de la série jeunesse Laura St-Pierre.

Du 25 au 29 mars, j’ai eu la chance d’assister aux dix activités de valorisation de la langue française présentées aux 317 élèves de l’école secondaire le Tremplin de Sainte-Geneviève-de-Batiscan. Aie-je besoin de vous dire à quel point j’aime ma job?!

François St-Martin a offert un atelier de création de bandes dessinées aux élèves de secondaire 2, Bryan Audet a donné des trucs et conseils à l’équipe de la radio étudiante et l’historien René Beaudoin a présenté l’histoire de la langue française parlée au Québec à l’ensemble des élèves.

L’auteure Linda Corbo a partagé son expérience de journaliste qui lui a servi pour l’écriture de sa série jeunesse Laura St-Pierre auprès du secondaire 1. Sur l’heure du dîner, les jeunes ont écrit une lettre comme dans le temps à un proche, c’est-à-dire qu’ils l’ont écrite sur papier et l’ont ensuite postée. Enfin, l’auteure Amélie Vallée a dévoilé le processus créatif derrière son roman L’univers de Constance Prévost.

Pierre Duplessis a raconté l’histoire incroyable de son fils atteint du spectre de l’autisme qu’il a récemment publié sous le titre de Raph story : croire au-delà de l’impossible, aux étudiants de secondaire 3. Le slameur D-Track a donné un atelier d’écriture de poèmes aux jeunes de secondaire 5 et sur l’heure du dîner, les élèves ont participé à un jeu de Scrabble géant. Pour clôturer la journée, Patrick Groulx s’est adressé à l’ensemble des jeunes de l’école pour leur parler de l’importance de la langue française dans les différentes sphères de son métier d’animateur et d’humoriste.

Enfin, le chanteur Yoan a expliqué à tous les adolescents l’importance de la langue française dans la chanson québécoise alors qu’il a lancé son 2e album 100 % francophone, Depuis longtemps, en mars 2018. Ces nombreuses activités ont été rendues possibles grâce au soutien financier de la MRC des Chenaux, du ministère de la Culture et des Communications ainsi que la Société Saint-Jean-Baptiste de la
Mauricie.

Écrit par Marie-Pier Lemaire

Agente de développement culturel à la MRC des Chenaux