NOUS sommes plus forts que le cancer… et que la pluie!

(EM) C’est dans la nuit du 25 au 26 mai, à Saint-Stanislas, qu’avait lieu le 8e Relais pour la vie de la MRC des Chenaux. Cette édition de l’évènement aura certes été marquée par la pluie qui a accompagné les marcheurs, mais surtout par un record quant au montant amassé pour la cause du cancer.

On a en effet dépassé largement l’objectif fixé en amassant 107 085 $ grâce à l’argent recueilli par les membres des 21 équipes qui ont participé à cette grande collecte de fonds pour la Société canadienne du cancer.

Rappelons que l’argent amassé par les différents Relais pour la vie de la Société canadienne du cancer permet notamment de prévenir plus de cancers; de soutenir près de deux millions de personnes touchées par le cancer partout au Québec; de financer davantage de projets de recherche que tout autre organisme dédié à la lutte contre le cancer.

Merci à l’équipe du Bulletin des Chenaux pour cette aventure qui nous aura permis de faire un don de plus de 2 800 $ à l’évènement. De gauche è droite, devant : Réjean Martin, Maryse Bellemare et Mélodie, Nicolas Pellerin et Line Lecours. Derrière : Eric Morasse, Anne-Marie Grondin, Lucien Gélinas et Marie-Pier Lemaire.

Pour une première fois, nous étions sur place toute la nuit du Relais pour la vie, marchant aux côtés de tous ces gens dévoués à cette grande cause. C’est certainement une expérience à vivre. Il y règne une ambiance alternant entre la fête, le plaisir d’être ensemble (non diminué par la pluie) et le recueillement, les pensées tournées vers ceux qui luttent ou ont lutté contre un cancer. La plupart des participants partagent, à différents niveaux, une connaissance intime de la maladie et de ses conséquences.

La soirée et la nuit sont jalonnées de moments forts. Au début, c’est l’enthousiasme, la joie et le plaisir de découvrir les gens, les équipes. Puis, c’est le départ, avec souvent plusieurs invités, et l’on est nombreux à parcourir le trajet. Dans la soirée, c’est la fête, avec quelques prestations musicales et nombre de discussions animées.

On marche toujours au petit matin.

Puis vient la cérémonie des luminaires où, chacun armé de son briquet, on allume la centaine de luminaires identifiés aux noms d’êtres chers, survivants ou disparus. Les invités quittent le site, laissant les marcheurs entre eux et l’on se prépare pour la nuit. Avec la pluie, les luminaires ne restent malheureusement pas allumés très longtemps.

Les co-présidentes de l’évènement, Lise Déry et Raymonde Bordeleau, étaient fi ères et émues de dévoiler le montant de 107 085 $ qui a été amassé.

Au cœur de la nuit, la pluie cesse et l’air est doux. On prend une petite soupe avant de refaire un tour pour rallumer les luminaires sur le parcours. On rencontre moins de gens, mais chaque équipe est toujours représentée. Puis, au levé du soleil (ou du moins au retour de la lumière), les cernes sont plus visibles mais n’éclipsent pas les sourires. Tous partagent la bonne humeur et la fierté. Fierté à son comble au dévoilement du montant amassé. Et l’on se quitte pour un petit repos, avant de reprendre chacun nos occupations quotidiennes.

 

Le premier tour du Relais est celui des survivants qui sont chaudement applaudis à leur passage.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*