Choix de carrière

On me disait que cela avait changé dans les écoles, pourtant c’est la même situation qui se reproduit. On met tellement de pression sur les jeunes pour qu’ils SACHENT ce qu’ils veulent faire plus tard.

Dès la 3e secondaire, on les talonne, on les guide, on les harcèle – on voit de tout! Pour ceux qui savent ce qu’ils veulent faire, c’est parfait! Pour ceux qui sont dans le néant total, c’est perçu comme inacceptable (c’est quoi le problème?).

Ma fille vit la même situation que moi à cette époque – la pression de faire un choix, n’importe quel choix, tant qu’elle continue dans une branche!! Il existe tellement de parcours que cette pression, et cet acharnement, me dépassent! Certains quittent le secondaire, poursuivent au cégep pour terminer à l’université, d’autres partent vers le DEP, d’autres cheminent avec des cours de perfectionnement, puisqu’ils ont un emploi dans lequel ils progressent bien et dont les opportunités d’avancement sont multiples. Pour certains, une sabbatique, un moment de recul pour mieux se connaître et hop, on découvre ce que l’on veut faire!

Parfait, guidez les étudiants vers des choix éclairés, conseillez-les sur les opportunités, les cours, les emplois, les professions. Soutenez-les dans leur cheminement; et pour faire leur inscription. Par contre, cessez cette pression qui vous appartient – chaque enfant est unique, différent et a des valeurs différentes également.

Si mon enfant se cherche encore, qui êtes-vous pour lui dire que ses rêves, ses désirs ou ses choix sont incorrects?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*