56 176 $ pour l’église de Sainte-Anne-de-la-Pérade

Le président de la Fabrique de la paroisse Sainte-Élisabeth, René Beaudoin, la députée de Champlain, Sonia Lebel, et la mairesse de Sainte-Anne-de-la-Pérade, Diane Aubut.

(EM) Le 1er octobre, la députée de Champlain et ministre de la Justice, Sonia LeBel, était à l’église de Sainte-Anne-de-la-Pérade pour annoncer une aide financière de 56 176 $ dans le cadre du Programme visant la protection, la transmission et la mise en valeur du patrimoine culturel à caractère religieux. Une aide qui servira à des travaux de maçonnerie pour assurer la sécurité et la durabilité du bâtiment, des travaux d’un peu plus de 80 000 $.

Mme LeBel était heureuse de faire cette annonce au nom de sa collègue Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications. « C’est un bâtiment qui est, quant à moi, une icône de la région », mentionnait-elle, ajoutant que le gouvernement était heureux de maintenir l’effort pour conserver notre patrimoine.

Un soutien qui est essentiel pour le président de la fabrique et historien, René Beaudoin. « En 2003, le MCCQ (ministère de la Culture et des Communications) a fait l’inventaire du patrimoine : il y avait 2 746 lieux de cultes au Québec. 16 ans plus tard, 612 ont été démolis, fermés ou recyclés… le quart. D’ici 10 ans, on en sera à une demie, à peu près. »

Bien que le soutien du gouvernement occupe une grande part des fonds utilisés pour la sauvegarde du patrimoine, M. Beaudoin soulignait tout de même que le reste des coûts était assumé par des citoyens et des organismes. « Une étude dit que pour 100 donateurs que l’église perd, il y a un seul nouveau donateur. On voit l’état de fragilité dans laquelle nous sommes ».

« Églises à vendre »

René Beaudoin est responsable du Comité sur l’avenir des églises de la Mauricie, créé l’an dernier par Mgr Luc Bouchard. Le 16 novembre prochain, le Comité tiendra le colloque « Églises à vendre », un rendez-vous régional sur l’avenir des églises de la Mauricie, de 10 h à 15 h, à l’église Jean-XXIII (5810, rue de la Montagne, Trois-Rivières).

Les responsables des paroisses, des municipalités et des organismes ainsi que les entrepreneurs sont invités pour une rencontre d’échanges et de concertation entre les divers acteurs préoccupés par l’avenir de notre patrimoine culturel à caractère religieux. Ce sera l’occasion de faire le point sur les différentes situations de nos bâtiments religieux et d’explorer des pistes de solutions

C’est ouvert à tous et l’on peut s’inscrire sur le site directement: LIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*