La Fondation Mgr Paquin, un partenaire très apprécié

Le Foyer Mgr Paquin, à Saint-Tite.

(Saint-Tite) Dans la tourmente qu’a connue en avril, le Centre d’hébergement Mgr Paquin de Saint-Tite, un témoin non-négligeable fut la Fondation Mgr Paquin. D’abord, on le sait, la COVID-19 a frappé, hélas, les résidents de même que le personnel de cet établissement qui est situé sur la rue du Couvent en plein cœur de cette petite ville si populaire.

Mario Lafontaine, président de la Fondation Mgr Paquin.

Le Bulletin de Mékinac s’est entretenu avec le président de la Fondation Mgr Paquin, Mario Lafontaine, afin de faire avec lui en quelque sorte un bilan de ce qui a pu être réalisé dans le feu de l’action. En premier lieu, notre interlocuteur nous l’a exposé sans détour : le Centre d’hébergement Mgr Paquin a vu mourir le tiers de ses trente-trois résidents. Et puis, plusieurs membres du personnel soignant ont aussi contracté le virus, mais pas au point d’en décéder.

Mario Lafontaine était soucieux du travail acharné accompli par tout le personnel pour combattre le virus au sein de cet établissement. La fondation s’est alors montrée tout à fait disposée à acquiescer à toute demande pertinente, soit sous forme de matériel ou autres ainsi que de collaborer dans la mesure du possible à faciliter les contacts. C’est-à-dire offrir, notamment aux résidents, l’opportunité de communiquer avec l’extérieur, avec leur famille par exemple.

Ainsi, la Fondation Mgr Paquin a financé sans attendre l’achat d’une tablette électronique si utile pour établir des liens, du moins virtuellement. On peut dire qu’elle fut nécessaire, cette tablette supplémentaire, utilisée principalement par Nathalie Bédard, animatrice en loisirs, qui faisait le lien avec les familles des résidents, toute visite leur étant interdite.

Mario Lafontaine nous a mentionné être demeuré en lien, dans la mesure du possible avec Nancy Laplante, directrice des soins, coordonnatrice à l’hébergement au CHSLD Mgr Paquin.

Lui-même se devait, au même moment, de multiplier les appels ou communiqués écrits aux membres de son conseil d’administration afin de les tenir informés : il s’agit de Céline Tanguay, vice-présidente; Yvon Veillette, secrétaire-trésorier de même que Lisette Cloutier, Lucette Jacob et Gilles Marcotte.

Il s’agissait pour le président de prendre des décisions, de valider des actions comme celle, spectaculaire, de faire hisser une bannière à l’édifice de la rue du Couvent comme pour assurer une solidarité indéfectible.

Mario Lafontaine, un retraité du centre fiscal (Agence de revenu du Canada) qui demeure au Lac Pierre-Paul à Saint-Tite a été dans sa vie et est encore un homme intensément impliqué; en conversation avec le Bulletin de Mékinac, il ne cessait de trouver bien dommage cet épisode sombre, ne cessait de rappeler que, pris dans le feu de l’action, tout le monde faisait son possible, indiquant, par exemple, que parmi le personnel, nombreux furent celles et ceux travaillant souvent seize heures d’affilée.

« On a vu une gestion devoir atteindre des niveaux de délicatesse comme ça se peut pas, nous a-t-il déclaré; la réalité nous a frappé de plein fouet. On n’a pas à juger. Il faudra en tirer des leçons pour l’avenir. Au nom de tous les membres du conseil d’administration, a encore dit Mario Lafontaine, nous désirons transmettre nos sincères sympathies à toutes les familles concernées qui ont perdu un être cher au CHSLD Mgr Paquin. Toutefois, nous rassurons notre population, à l’effet que la fondation du Foyer Mgr Paquin réitère sa confiance envers nos dirigeants même si nous ne faisons pas partie du processus décisionnel, et nous allons faire tout notre possible afin d’atteindre notre mission qui vise à améliorer le bien-être de nos résidents comme nous l’avons toujours fait ».

La Fondation Mgr Paquin

Indiquons en terminant que la Fondation Mgr Paquin, qui possède son propre site internet (fondation foyer- mgrpaquin.org), a contribué au cours des ans à diverses améliorations aux conditions de vie du Centre d’hébergement Mgr Paquin, aménagement d’espaces de repos, salles de bains adaptées, solariums, lève-personnes et tant d’autres.

Maintenant vont se poser les questions de financement de la Fondation dans le contexte où on sera plusieurs à solliciter de l’aide pour assurer le bien-être de tant de gens. Mais Mario Lafontaine assure que la Fondation a de bonnes bases, que le cours normal des choses finira par prendre le dessus.

 

Réjean Martin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*