Programme de subventions pour des sites transactionnels

La MRC de Mékinac a cru bon rappeler il y a quelques jours qu’elle a un programme de subventions pour des sites transactionnels.

Ce programme permet de financer les coûts reliés à la création du site. Bien que l’éventail de services que possède la MRC de Mékinac soit des plus diversifiés, l’accent était davantage mis sur des mesures d’urgence à mettre en place plutôt que de privilégier certains aspects technologiques.

« La pandémie nous fait parfois oublier divers services existants auxquels nous faisons aujourd’hui appel. Au-delà des mesures spéciales que nous avons développées via le service de développement économique de notre MRC, nous possédons une panoplie d’outils qui peuvent s’avérer très utiles pour passer au travers de cette crise. Nous voyons le commerce en ligne se développer à une vitesse fulgurante depuis les derniers mois et nous aimerions grandement que nos entreprises locales bénéficient elles aussi de cette opportunité d’affaires. Alors que la distanciation sociale est aujourd’hui obligatoire, nous faisons face à un défi économique de taille. Cependant, nous détenons déjà certaines clés pour obtenir du succès dans le créneau du commerce en ligne » a dit Bernard Thompson, préfet de la MRC de Mékinac et maire de la municipalité d’Hérouxville.

Les demandes de projets entourant la création d’un site transactionnel sont monnaie courante au Service de développement économique de la MRC de Mékinac. Grâce à ce programme, 50% des dépenses encourues jusqu’à concurrence de 10 000 $ peuvent être versées à l’entreprise qui en fait la demande.

« Nous le voyons depuis près de huit semaines, la mise en place d’une plate-forme où les consommateurs peuvent faire les achats qu’ils désirent, payer mais surtout, effectuer le tout sans contact est sans aucun doute une belle avenue pour conserver un volume de ventes intéressant malgré les principes de distanciation sociale. Les coûts générés sont considérables, mais peuvent devenir rapidement un investissement payant, surtout en considérant que ces coûts seront coupés de moitié grâce à la subvention » a ajouté Nadia Moreau, directrice du service de développement économique de la MRC de Mékinac.

Pour se prévaloir de ce programme, s’adresser à Maxime Hamelin, analyste financier, au 418 365-5151 poste 117 ou au  maxime.hamelin@mrcmekinac.com.

 

Réjean Martin